« Je faisais plus corps avec le bateau que dans un fauteuil » Antoine – CCE 2016

Photo_Antoine_CCE_1Participant au Challenge handi’voile de Sopra Steria, lors de la CCE 2016, Antoine, paraplégique,  a fait partie de l’équipage de l’INSA de Rennes pendant toute la semaine de compétition. 6 équipages handi’valides ont pris part au départ de la course. Cette année c’est en Bretagne, à Roscoff, que se sont donné RDV tous les voileux. 

Antoine nous raconte son expérience à travers son témoignage : 

« C’était la deuxième fois que je reprenais la mer depuis mon accident. La première c’était lors d’une croisière de deux jours organisée par le centre de rééducation de Pen-Bron. Il s’agissait d’une promenade, et j’étais dans mon fauteuil.

Pour cette course, j’avais des appréhensions car je ne savais pas du tout comment ça allait se passer. C’est Charlotte qui m’a proposé d’y participer. Quand j’ai dit oui, je ne savais pas si ça serait possible ou pas, et elle non plus. Nous avons dû tout trouver seuls : budget , bateau…

Photo_CCE_Antoine_2

On a trouvé le bateau le lundi, une semaine avant le début de la course et seulement cinq jours avant l’inscription finale, où le bateau doit être présent. Au départ on pensait en trouver un qui me permette de prendre la mer en fauteuil, mais celui auquel on pensait n’était pas disponible. On a donc eu l’idée de m’installer sur une chaise. J’ai donc fait la course sur une chaise de jardin dont on a coupé les pieds. C’est le dimanche matin, la veille de la course, que nous l’avons installée, le jour de la régate d’entraînement. Avant on ne savait pas concrètement comment on allait faire. Finalement, ça a été mieux car le bateau gîte pas mal, avec un angle à 40-45 degrés. Je n’aurai pas tenu sur mon fauteuil, mon corps aurait basculé sur le côté.

Mon rôle aussi on l’a découvert sur place. Je me suis senti utile. Ça a été du sûr-mesure : j’ai aidé les « pianistes » et j’étais aussi à la tactique, avec un boîtier électronique pour voir d’où venait le vent et donner des conseils au reste de l’équipe.

Avant mon accident, je faisait beaucoup de catamaran :  des petits de 5 mètres de long, à 2 ou 3 dessus, et c’est quelque chose qui me manquait. Etre sur l’eau, sentir le vent dans les oreilles : j’ai été heureux de me retrouver en mer de nouveau. Par rapport à la croisière de Pen-Bron, en étant sur une chaise, attaché de partout, je faisais beaucoup plus corps avec le bateau que dans un fauteuil, même si c’était un peu plus rustique.

On n’allait pas à la CCE pour le résultat mais pour participer en passant un bon moment sur l’eau ;  mais au final, on s’est très bien débrouillé puisqu’on a terminé 5 ème sur 19.

Après une expérience comme cela, nous sommes tous partants pour refaire la CCE l’an prochain ! 🙂 « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s